AAARGH

| Accueil général | Accueil français |

| Aller à la page "instruments de recherche" | Bibliographies |


avril 2000

SITES INTERESSANTS SUR LE WEB

INTERESTING WEBSITES

Nous tâchons ici de recenser les sites qui, sur le Web, nous paraissent intéressants soit sur le plan de la documentation concernant ce qui s'est passé dans la déportation et les camps de concentration de l'Allemagne nazie, soit en ce qui concerne les idées et le contexte politique plus large dans lequel ces questions ont suscité des discussions et des polémiques.

Les principaux sites révisionnistes

VHO <www.vho.org>

L'éditeur anversois qui se réclame de la "libre recherche historique" a ouvert un site à la fin de l'année 1997. Le Webmaster en est Germar Rudolf et ce site a donc vocation à exprimer les tendances actuelles de la recherche révisionniste telles qu'elles s'expriment en allemand. La création des "cahiers trimestriels pour une libre recherche historique" (Vierteljahreshefte für freie Geschichtforschung) a été un premier et important pas dans cette direction. On trouvera d'ailleurs sur le sitet ous les numéros de cette revue, la meilleure revue révisionniste actuellement sur le marché

C'est le site le plus actif et qui rassemble une documentation très vaste. Il est muni d'un index par auteurs où les textes disponibles sur Internet sont répertoriés. C'est un instrument de travail remarquable.

CODOH <http://www.codoh.com>

Committee for an Open Debate on Holocaust, ou Comité pour un débat ouvert sur l'Holocauste, fondé par Bradley Smith, un personnage de la bohême littéraire américaine, ancien toréador, écrivain, proche de Henry Miller, de sensibilité plutôt "gauchiste". Il est aidé de deux remarquables webmasters (faut-il dire "toilemestres" ?)

Ce site est richement doté de documents variés, en plusieurs langues. il est proche de l'actualité et comporte un forum de discussion.

DAVID IRVING. Focal Point Publication <www.fpp.co.uk/>
Voici ce que nous évrivions en 1998: Peut-on le considérer comme un historien révisionniste? L'accord est loin d'être général. Certains lui reprochent des prudences illusoires. Mais tous s'accordent pour trouver à cet autodidacte une formidable puissance de travail et une connaissance inégalée des archives de la période nazie. Il est victime des mêmes cabales que nous. Les organisations qui croient avoir mission de régenter la pensée dans le monde ont cherché à le frapper au porte-monnaie (il vit de sa plume) en contraignant ses éditeurs à ne plus le publier. Il a donc créé sa propre maison d'édition, Focal Point, qui a créé à son tour un site sur le Web. Outre des renseignements sur les livre d'Irving, on trouve des documents concernant Auschwitz. Ce site, s'il continue à se développer, pourrait devenir une source documentaire importante.

Deux ans plus tard, on peut dire que le site d'Irving est devenu une vraie mine de renseignements. Le procès Lipastad a démultiplié l'arrivée des documents, des rapports de soi-disant experts, et avec les transcripts quotidiens du procès, les articles de journaux, on a là une somme de travail énorme et très utile.

INSTITUTE FOR HISTORICAL REVIEW. <http://www.ihr.org/index.html>

Cet Institut privé, fondé par un lunatique de l'extrême droite américaine, Willis Carto, qui a été mis à la porte, après maintes convulsions, est le principal centre du révisionnisme aux Etats-Unis. Il publie un périodique, édite des livres, organise à nouveau des conférences et impulse des recherches. Contrairement à la légende que voudraiten répandre certains milieux intéressés, l'Institut n'est pas un repaire de racistes du KKK. Il est au centre d'un vaste réseau de gens qui se parlent, se lisent et se discutent, dans un éventail d'opinions politiques qui est très large. Ses animateurs, Mark Weber et Greg Raven, sont des modérés, dans le contexte américain, où le libertarisme anti-fédéral peut prendre des allures extrêmes.

Il est à noter que peu à peu les anciens numéros ddu Journal of Historical Review sont numérisés. Voir sur la page d'accueil.

Des documents judiciaires sur l'affaire opposant l'Institut à l'un de ses fondateurs qui a détourné de grosses sommes d'argent, Willis Carto, se trouvent à <http://www.access1.net/lsf/carto/index.html>
Willis Carto publie de son côté la Barnes Review, <http://www.barnesreview.org/> et possède un site personnel <www.williscarto.com>

ZUNDELSITE. <www.lebensraum.org/index.html>

C'est aussi un site amércain, bien que Zundel soit résident canadien. En fait, des débats judiciaires récents ont montré que ce site a été créé et est géré par Ingrid Rimland, qui vient d'une famille mennonite allemande installée en Ukraine depuis des siècles et qui est aujourd'hui citoyenne des Etats-Unis. Une partie du site a une forte connotation nationaliste allemande, ce qui implique un refus de laisser seule l'Allemagne sur le banc des accusés. Nostalgie de l'Allemagne rurale, traditionnelle, qui ne correspond guère à l'image caricaturale du néo-nazisme enfantée par l'imagination enfiévrée des militants communautaires.

Ce site comporte par exemple le considérable résumé du procès de Toronto (1985 et 1988), où sont venus s'affronter les principaux acteurs de la formation de la croyance officielle, à la fin de la guerre, et leurs critiques révisionnistes. Beaucoiup de choses ont été clarifiées lors de ces procès, qui ont pu se tenir à ce niveau de compétence grâce à l'entregent de Zundel et à l'inlassable énergie du professeur Faurisson.

Z-GRAMS. Chaque jour, la gérante du site, Ingrid Rimland, confectionne un message qui donne des nouvelles de l'actualité du révisionnisme et de la répression. Comme partout, il y a à boire et à manger mais chacun peut faire son choix. Pour s'abonner à ce qu'elle appelle les Z-grams, il faut lui demander de figurer sur la liste des récipiendaires. Ecrivez-lui de notre part...

Arthur R. BUTZ. <http://pubweb.acns.nwu.edu/~abutz/>

Le professeur Butz, auteur d'un des ouvrages fondamentaux du révisionnisme moderne, a décidé que, puisque tout le monde, "même les chiens" a-t-il dit, ouvrait un site sur le Web, il allait faire de même. Avec sa rigueur coutumière, il s'est conformé à la technique même de l'écriture sur le Web, fondée sur l'usage des hyperliens. Il a mis sur son site un article court, d'environ 4 ou 5 pages, et à partir de mots choisis dans ce texte il ajoute, par des hyperliens, des commentaires, des explications, des hypothèses, bref, c'est le travail de recherche qui se fait lui-même en arborescence, d'une manière beaucoup plus logique que la simple juxtaposition d'éléments qu'il faut relier artificiellement. C'est un lieu à visiter de temps à autres.

RADIO-ISLAM. <http://www.abbc.com/islam>

Ce site est l'extension sur le Web des activités d'une radio suédoise, Radio-Islam, animée par un opposant marocain en exil, Ahmed Rami. Proche du génértal Oufkir, mêlé à la tentative de coup d'Etat de Skhirat, le jeune Rami a réussi à fuir, à gagner la Suède, où il a appris la langue et entrepris de critiquer le système de domination occidental sur le tiers monde. Partisan d'un islamisme modéré, d'un nationalisme anti-américain et antisioniste, il critique sans concession Israël et le judaïsme et a été à maintes reprises inquiété et même emprisonné sur les demandes expresses des organisations juives de Suède. Il a invité en Suède le professeur Faurisson et a ouvert sa radio et son site aux opinions révisionnistes. Il fait peur à beaucoup alors que son site a gagné une audience considérable à travers le monde. Une tentative des autorités judiciaires pour le faire taire a échoué devant le fait qu'un site tel que Radio-Islam est en fait géré collectivement par une vingtaine de personnes dans le monde, ce qui prouve bien que la planète virtuelle existe. Ce site utilise une dizaine de langues

.Textes en français à : <http://www.abbc.com/islam/french/french.htm>

Michael A. HOFFMAN II <http://www.hoffman-info.com>

est un esprit aussi original qu'encyclopédique. Spécialiste de l'histoire anglaise et américaine des XVIIe et XVIIIe siècles, ancien reporter à Associated Press, il est une entreprise de documentation et d'analyse à lui tout seul. Il a publié un périodique qui s'appelait Revisionist Researcher et un ouvrage sur le procès Zundel qui s'appelle The Great Holocaust Trial. Il vend ses travaux sur son site et publie souvent de petits communiqués qui posent toujours des questions pointues.

Russ GRANATA <www.codoh.com/granata/>
Il sous-loue un espace sur le site CODOH pour y mettre certains textes révisionnistes. Il s'est fait une spécialité : mettre sur Internet des textes de l'auteur italien Carlo MATTOGNO, qu'il traduit en anglais.
Pour les textes de MATTOGNO que vous n'y trouveriez pas, tentez votre change sur l'AAARGH... <aaargh/ital/archimatto/index.html>

ADELAIDE INSTITUTE. www.adelaideinstitute.org/ (nouvelle adresse)

Ce site australien témoigne de la vitalité d'une équipe qui ne veut pas s'en laisser compter. Ils font face, pour le moment, à une sorte de procédure (non ou pré-judiciaire) devant une sorte de cour des droits de l'homme, à la demande des plusieurs organisations juives, qui cherchent à supprimer le site Internet. Le bulletin de l'Institut, Adelaide Newsletter, tient une sorte de chronique des événements de ce qui se passe aux antipodes. Où l'on voit que la liberté de penser et de s'exprimer est toujours menacée et doit constamment être défendue des vautours mangeurs de foie.
FREDERICK TOBEN, SON DIRECTEUR, A PASSÉ SIX MOIS, EN 1999, en prison à Mannheim parce qu'il avait voulu engager une discussion privée avec le procureur local...

SLEIPNIR <www.geocities.com/Athens/Agora/9291/index.html>

Ce sont nos amis berlinois. Ils font une excellent revue. Ils arrivent à survivre sous les bombardement judiciaires, on se demande comment. Leur adresse change souvent, à cause des pressions sur les serveurs. C'est comme au temps d'Hitler: l'Allemagne, pourtant réunifiée, est le centre de l'intolérance et de l'étroitesse de vue.

NATIONALE-ANARCHIE, <www.nationale-anarchie.de/>

Ce sont nos frères berlinois aussi. Ils ont créé un AAARGH allemand. Un travail superbe. Le site est récent mais il s'enrichit vite de considérations philosophiques et politiques très précieuses dans l'époque que nous vivons.

RECHT UND FREIHEIT (Droit et liberté) <www.ruf-ch.org/>

C'est un site suisse, de langue allemande, qui comporte des éléments très intéressants, et en particulier des textes de Jürgen GRAF en langue originale, ainsi que des articles par divers auteurs suisses, dont plusieurs sont révisionnistes.

GUILLAUME TELL <www.ety.com/tell>

C'est l'emblème d'un autre site suisse de langue allemande. Il comprend des textes de GRAF, MATTOGNO et quelques autres.

UDO WALENDY <http://www.aazz.com/walendy/index.htm>

Sorti de prison, l'auteur, qui risque d'y retourner, présente ici ses ouvrages. Walendy a publié pendant de nombreuses années une remarquable revue qui s'appelle Historische Tatsachen (Faits historiques). Certains numéros sont numérisés sur le site VHO.

OSTARA, <www.ostara.org>

Un grand site autrichien, allemand et anglais. Tout à fait d'extrême droite, mais pas du tout haiderien... Beaucoup de documentation et des pages spéciales pour des auteurs autrichiens comme Lachout, Froelich, etc.

STUDENT REVISIONISTS' RESOURCE SITE <http://www.wsu.edu:8080/~lpauling>

Ce site recycle un cezrtain nombre de documents provenant des autres sites.
Attention au 403; certains serveurs disent que l'accès à ce site est interdit.

AIR-PHOTO EVIDENCE <http://www.air-photo.com>

L'étude des photos aériennes prises par l'aviation alliée au dessus des camps de concentration pendant la guerre (1944-45) est disponible sur le site de John. C. BALL, qui est un analyste professionnel de photos aériennes. Les photos d'Auschwitz, qui ont d'abord été publiées par deux analystes de la CIA sont ici disséquées avec le plus grand soin. Le résultat est étonnant.

CARLOS PORTER <http://www.cwporter.co.uk/>

Apatride par refus de se considérer comme américain, Porter a lu de très près les compte rendu des procès de Nuremberg et de Tokyo. Il en tire des observations utiles et des monuments d'âneries qui valent le détour. Au fur et à mesure de la publication des compte renud officiels de Nuremberg (voir plus bas) on se rendra compte que, sur le simple plan juridique, Nuremberg est une bouffonerie pure et simple.

STAATSBRIEFE, <www.vho.org/D/Staatsbriefe/>

"Lettres d'Etat". Une revue bavaroise qui comporte souvent des analyses pénétrantes sur le devenir du révisionnisme.

ARS -- Associazione per il Revisionismo Storico.<www.members.tripod.com/~revisionismo/>

Ce site avait bien commencé et puis il s'est arrété il y a deux ans, rien de nouveau: c'est comme une ruine qu'on peut encore visiter. Le révisionisme en italien, c'est sur AAARGH qu'on le trouve.

REVISIONISTS.COM <www.revisionists.com/>

Les premiers éléments de discussion. Quleques photos de révisionnistes notoires.

SKYWRITER <www.monumental.com/SkyWriter/> et <www.public-action.com/SkyWriter>

Carol Valentine s'attache principalement à analyser, représenter et transmettre ce qui s'est passé à Waco -- l'attaque militaire des forces paramilitaires américaine contre la secte des Davidiens, qui a fait des dizaines de morts, surtout des femmes et des enfants. Ce scandale couve encore dans la conscience américaine. On trouve aussi des réflexions et des documents révisionnistes.

UKRAINIAN ARCHIVE <www.ukar.org/>

Un site dévoué au révisionnisme ukrainien, c'est à dire à la lutte contre les sédiments intellectuels laissés sur le mouvement national ukrainien par 80 ans de calomnies juives et soviétiques. Les Ukrainiens sont toujours et partout considérés comme les derniers des derniers, et même par les Nazis. Ils ont quelques montagnes à soulever.

PEDRO VARELA Y LA LIBRERIA EUROPA (BARCELONA) <http://personal.redestb.es/lib.europa/>

Cette librairie, qui a incontestablment des attaches et des nostalgie fascistes, a été brûlée par des groupes juifs et gauchistes, perquisitionnée par la police catalane, condamnée en première instance à cinq ans de prison et à la destructionde 20.000 volumes... Et ce sont eux les fascistes. Imaginez les autres...

En portugais: On trouvera quelques textes révisionnistes en portugais sur un site brésilien qui est incontestablement dans une mouvance très nostalgique du nazisme.

KEVIN McDONALD <www.csulb.edu/~kmacd/>

McDoinald est un psuchologue californier qui a écrit trois livres sur les relations des jiuifs avec les sociétés qui les entourent, d'un point de vue proche de la socio-biologie, donc très controversé et, à notre avis, entaché de beaucoup de faiblesses. Il a témoigné au procès Irving en faveur d'Irving. Voir son site et notre compte-rendu du procès, qui inclut les polémiques qui se sont ensuivies.

HISTORICAL REVIEW PRESS <www.ety.com/HRP/>

Les premiers éditeurs de Butz (en 1976), toujours là. ceux qui les accusent de "fascisme" ont incendié leur imprimerie, par pur attachement à la démocratie. Quelques textes et quelques liens.

L'HOLOCAUSTE DES NON-JUIFS (EN POLOGNE) <http://www.holocaustforgotten.com/>

5 millions de victimes oubliées, avec des éléments tirés, entre autres du livre de Ina R. Freidman. The Other Victims; First-Person Stories of Non-Jews Persecuted by the Nazis
Available at Amazon Bookstore. un endroit où l'on voudrait parler des victimes polonaises catholiques, qui ont le culot d'être aussi nombreuses que les victimes juives (si on considère tous ces chiffres sans trop d'esprit critique) . Tout celaà n'a pas l'air très politiquement correct.

MAD REVISIONIST <www.reptiles.org/~madrev/The-Mad-Revisionist.htm>

La dérision et la caricature des sites révisionnistes est assurée par de joyeux lascars qui font un faux site réviso. C'est très drôle. Surveillez ceux qui vont rire jaune. 100.000 $ pour qui pourrait prouver que la lune n'est pas un mensonge mais existe réellement!!! Au boulot les petits loups

Newsgroups

C'est la jungle. En général, ces groupes de discussion sont occupés par des vociférateurs polygraphes ignares qui encombrent le cyberespace de leur "éternel malheur" et des fracas du culte qu'ils servent. Personne de sensé ne peut rester longtemps branché sur ce genre de canaux qui véhiculent surtout les gros remous de la bêtise humaine.

Pour y accéder, votre fournisseur d'accès permet de télécharger la liste complète des newsgroups ou forums de discussion, ce qui prend du temps. Une fois cela fait, on repère dans la liste les groupes dignes d'intérêt. Il faut alors s'abonner (subscribe). Vous avez ensuite accès aux messages affichés. Vous pouvez intervenir soit en postant un message original, sollicitant une discussion, soit en répondant à des messages affichés. Il existe plusieurs gestionnaires de "nouvelles".

Dans la pratique, il est difficile de contrôler ce qu'il advient des messages: durée d'affichage, réponses, etc... à moins d'être connecté en permanence. Un message jugé "révisionniste" va provoquer soit une avalanche d'insultes, soit un silence apparent, masquant vraissemblablement des démarches insistantes envers le fournisseur d'accès du mauvais plaisant. Des plaintes ont été formulées concernant des "censures" camouflées de la part de fournisseurs d'accès...

Le seul moyen de contrôler l'affichage d'un message consiste à passer par dejanews (http://www.dejanews.com ) Cet instrument de recherche permet en effet de poster des messages en obtenant un "accusé de réception". Dejanews permet également de reconstituer des fils (threads) de discussion. Des newsgroups généralistes, ou le thème du révisionnisme est parfois abordé :

fr.soc.politique

fr.soc.divers

soc.culture.french

Des newsgroups spécialisés :

soc.culture.jewish.holocaust

alt.revisionism

et beaucoup d'autres (par exemple le groupe sur Chomsky) etc. Dans tous les cas, si vous tenez vraiment à poster des messages révisionnistes, utilisez les service d'un "anonymizer", un de ces sites qui empêchent, en principe, qu'on remonte à l'origine du message. Ces coins fourmillent de policiers bénévoles de tous genres.

Listes

Là aussi, de nombreuses possibilités. La plus instructive est sans doute H-HOLOCAUST (en anglais) qui fait partie du grand réseau de listes consacrées à l'histoire -- centré sur l'Université du Michigan.

Pour s'abonner, il faut envoyer un message à LISTSERV@H-NET.MSU.EDU qui comporte dans le "corps" du message SUBSCRIBE H-HOLOCAUST "VOTRE NOM". Pas de "sujet". Vous recevez alors un petit questionnaire. Le but du jeu est d'apparaître sous la forme d'un petit enseignant dans un collège local. Ils adorent. Prenez l'identité de votre choix et renvoyez. Il y a cinq à dix messages par jour émanant du monde universitaire centré sur les "Holocaust studies" telles qu'elles se pratiquent aux Etats-Unis. Comme on l'a dit plus haut, c'est très instructif.

Les sites antirévisionnistes

Le principal site antirévisionniste est:

NIZKOR <http://www.nizkor.org/>
European mirror: <http://www1.de.nizkor.org/~nizkor/>

Actionné par les rabbins de la région de Vancouver et financé par les Hommes de Néowiesenthal de Los Angeles. C'est là qu'on trouvera le plus de documentation. Les gestionnaires, qui sont gens assez bornés, intellectuellement, sont parfois vus avec suspicion dans certains secteurs de la communauté où les "documents" sont toujours suspectés, non sans raison, de contredire la sacrosainte "Mémoire".

A-Z of Jewish and Israel Related Resources <http://www.ort.org./anjy/a-z> permet, d'après Le Monde du 12 février 1996 qui relatait la mobilisation de nombreux sites pour la défense de principe du Zundelsite menacé par la "justice" allemande et le Centre Wiesenthal, "d'accéder directement à 613 sites et forums gérés par des organisations juives du monde entier." Aujourd'hui, on compte 184 sites sur l'Holocauste et le toutim, http://www.maven.co.il/subjects.asp?S=178

La Liste H-HOLOCAUST, citée plus haut, conserve ses échanges sur un site Web, consultable par un instrument de recherche sur le site.

THE HOLOCAUST HISTORY PROJECT <http://www.holocaust-history.org/>

Dissidents de Nizkor, ceux la ussi veulent se concentrer squr la lutte cpontre le révisionnisme.

McCarthy. Il croit tout savoir!!! Un vrai rigolo. Néanmoins, il y a des documents et des articles intéressants (John Zimmerman Richard Green). Ce site vaut la peine d'une visite approfondie.

JAN KARSKI -- A HERO OF THE HOLOCAUST <http://remember.org/karski/karski.html>

un des grands baratineurs de tout cette histoire: il a baratiné les juifs, les Polonais, les Américains et cette andouille de Lanzmann. Remarquable tableau de chasse.

ABOUT.COM <http://holocaust.about.com/education/holocaust/>

On ne sait pas si ce site va continuer parce que celle qui l'avait monté a préféré passer des des sujets moins controversés. Il y avait là un rasemblement de documents qui n'était pas dépourvu d'interêt.

LITERATURE OF THE HOLOCAUST -- Al Filreis <http://dept.english.upenn.edu/~afilreis/Holocaust/holhome.html>

Curieux salmigondis de toutes sortes d'articles et de textes où une poule ne retrouverait pas ses petits.

MAZAL <http://www.mazal.org/>

Un "survivant" qui entend rassembler des documents. Ce site peut être utile. Commence un volume de Nuremberg de la série verte. Quelques photos.

CYBRARY OF THE HOLOCAUST <http://remember.org/index.html>

Un peu de tout et de rien. Gentillet. Quelques séries de photos. En partticulier la dalle du plafond de la morgue du Kréma II, qui est supposée être le centre du centre du centre de l'Holocauste...

REMEMBERING THE HOLOCAUST

<http://home.vicnet.net.au/~aragorn/holocaus.htm>

Fait le oien avec les principaux sites zolocaustiques. C'est un bon point de départ pour une excursion dominicale dans les zones exotiques de l'holocaustomania.

ANTI DEFAMATION LEAGUE Holocaust Denial an online guide <www.adl.org/frames/front_holocaust_denial.html> Vieillot. Amusant.
Voir aussi ADL Watch <www.webshells.com/adlwatch/> le travail d'une centrale policière

ha SHOAH <http://www.hagalil.com/shoah/index.htm>

CENTRE SIMON WIESENTHAL <http://www.wiesenthal.com/index.html>

A Los Angeles. Le pauvre vieux Simon ne fait que louer son nom, pour une somme rondelette. Ce centre est une entreprise de rabbins frénétiques, qui passent leur temps à espionner tout le monde et à faire toutes sortes de pressions. Ce "Musée de la Tolérance" s'appelle ainsi par pure antiphrase. Son escroquerie, absolument patente sur le plan historique, a été exposée dans un communiqué du Temps irréparable. A part sa fonction de bourrage de crane des enfants des écoles, c'est une entreprise de flicage à l'échelle mondiale.

Un site pour pleurnicher tout à son aise.

LA MAISON D'ANNE FRANK <http://www.channels.nl/amsterdam/annefran.html>

Faut pas rater ça. Amenez vos crayons à bille.

VIDAL SASSOON <http://sicsa.huji.ac.il/>

The Vidal Sassoon International Center for the Study of Antisemitism (at The Hebrew University of Jerusalem). C'est une officine centrale et puissante qui téléguide partout.les travaux de consolidation de l'Holocauste et organise la traque des mal-pensants. Deborah Lipstadt sort de là. Elle a été conseillées, financée et éditée par ces gens-là. Elle en est la marionnette. La preuve en est qu'à son procès, la défense lui a interdit d'ouvrir la bouche.

ZENTRUM FÜR ANTISEMITISMUSFORSCHUNG
Technische Universität Berlin <http://www.tu-berlin.de/~zfa/>

Ils font excatement ce à quoi on pouvait s'attendre.

ORT -- MAVEN <http://www.maven.co.il/subjects.asp?S=178>

184 sites sur l'Holocauste, pour compléter la présente liste.

FORGOTTEN HEROES <http://haven.ios.com/~kimel19/heroes.html>

Site écrit par un "survivant", Alexander Kimel, qui rassemble des doucments et des micro-essais. Tout n'est pas stupide.

THE SHOAH LINKS <http://www.capital.net/com/mdgpubs/shoah.htm>

Toujours plus de liens shoaniques

LES MONUMENTS AUX VICTIMES DU NAZISME EN ALLEMAGNE <http://www.dhm.de/ausstellungen/ns_gedenk/>

Avec une carte. Site en langue allemande et version anglaise.

LES EINSATZGRUPPEN <http://www.netbistro.com/electriczen/ >

Avec une partie intitulée " Antisemitism & Holocaust Denial". Quekques documents en anglais à <http://www.netbistro.com/electriczen/denial/denial.html>

En France

GILLES KARMASYN <http://www.phdn.org/negation/>

Il traduit Nizkor en français, et ajoute quelques textes. L'existence de ce site est entièrement vouée à lalutte contre le "négationnisme" comme ils disent. Quand nous aurons un petit moment, nous irons fouiller dans leur tas. En attendant, voic quelques unes de leurs vantardises:

Négationnisme et réfutations
Dans cette rubrique, on trouvera des rappels sur ce qu'est le négationnisme (les négationnistes aiment dénaturer le sens des mots...), une réfutation complète d'un des piliers de l'argumentaire négationniste, le "rapport" pseudo-scientifique de l'escroc Fred Leuchter que les négationnistes de la secte Faurisson & Co (Garaudy compris) font passer pour ce qu'il n'est pas (un expert), une analyse de la façon dont les négationnistes manipulent l'histoire d'Auschwitz pour faire croire à un complot juif visant à mentir sur le nombre des morts, 66 réponses à un opuscule négationniste anglo-saxon, qui fait le tour de l'"argumentaire" des négateurs de génocide (la réponse à
la question 1 constitue une bonne introduction aux faurissonneries), des documents, illustrant notamment la volonté nazie d'extermination des juifs, des liens vers d'autres sites contre le négationnisme, ainsi qu'un texte démontrant rigoureusement que Napoléon n'a pas existé... Et depuis peu, une présentation de l'imposteur Rassinier.

etc.

LE CENTRE DE DOCUMENTATION JUIVE CONTEMPORAINE (CDJC), CENTRE PRIVÉ, FRIC PUBLIC. <http://www.calvacom.fr/calvaweb/memorial/cdjc_fr.htm>

Peut mieux faire.

Le site COL (Communeauté On Line) a une petite section anti-révisionniste, absolument lamentable. Ca fait pauvre, tous les textes annoncés ne sont pas chargés, et ils sont bourrés de fautes. Des feignants vélléitaires et fauchés. On se demande où passe l'argent de la kashrout. <http://www.col/fr/antisem/negation>

LA LETTRE DES DÉPORTÉS ET RÉSISTANTS JUIFS -- Adam RAYSKI <http://www.cie.fr/urdf/vichy/vichy.htm>

Vichy savait, alors on tire le rideau...

Site FINGERHUT <http://www.anti-rev.org/index.html>

C'est à peu près le seul en français à essayer de reproduire de textes qui sont censés combattre le révisionnisme, grâce aux fonds publics qui font tourner le serveur de l'IRCAM . Le site est géré par un ancien officier de Tsahal. Comme ça, les choses sont claires. On sait qui on en face de soi. Il héberge les Vidal-Naquet, Fresco et autres Bédarida, Aubry, Semprun, Traverso et autrre rigolos. Le bilan global? Faites-le vous même:

AMNISTIA <http://www.amnistia.net/>

On y trouve les luminaires de la dénonciation crapoteuse comme les PANCZER, DENAINXXX, et leurs zémules. C'est la grosse artillerie. Ne cherchez pas de finesse là-dedans

CENTRE SIMON WIESENTHAL <http://www.wiesenthal.com/paris01.htm>

Ils vigilent énormément : "Fondée en 1977 le Centre compte environ 400 000 membres. Son siège est à Los Angeles, mais comme la lutte contre la haine est mondiale, il a des antennes pour l'Europe, le Moyen Orient et l'Amérique latine, avec un bureau européen à Paris." Cette flicaille est une racaille.

Les musées holocaustiques

US MEMORIAL MUSEUM DE WASHINGTON. <http://www.ushmm.org>

Le plus gros, le plus cher, (150 M de $), le plus ceci-celà, qui arrive très bien à naviguer POUR NE PAS REPONDRE aux questions simples et parfaitement légitimes des révisionnistes. C'est beaucoup d'argent jeté par les fenêtres. Et si vous voulez accéder directement à l'endroit où vous pouvez "apprendre sur l'Holocauste", c'est <http://www.ushmm.org/holo.htm>

AUSCHWITZ -- LE MUSÉE <http://www.auschwitz-muzeum.oswiecim.pl/>

C'est un début mais enfin c'est le musée officiel, créé par les Soviétiques plusieurs années après la guerre. Solide tradition.

 

SURVIVORS OF THE SHOAH VISUAL HISTORY FOUNDATION <http://www.vhf.org/>

Steven Spielberg, cinéaste à succès, s'est lancé, ave un pognon gigantesque, dans l'enregistrement vidéo de ceux qui se présentent comme des survivants des camps (ou leurs enfants, ou leurs cousins, enfin, bref) Au 10 novembre 1999, il en avait filmé 50.441. Il est prévu de faire un tas avec des copies et de les déposer en cinq lieux (Yad Vashem, USHM Museum à Washington, Los Angeles (Wiesenthal), New York (Jewish Heritage) et Yale. Ensuite, d'autres endroits, comme Paris. Ils veulent numériser le tout et en faire une base de donnée pour l'utilisation des "chercheurs" dans les siècles à venir. Inutile de dire que l'historien, devant ce monstre, sait qu'il n'y a aucun moyen de vérifier quoi que ce soit et que tout ce beau gâchis ne mérite guère que la poubelle.

C.A.N.D.L.E.S MUSEUM <http://www.candles-museum.com/>

Cest un musée virtuel, surtout pour répandre des lamentations et faire la manche. Lacrymal en diable.

VIRTUAL TOUR OF DACHAU <http://www.charm.net/~rbennett/entrance.html>

Suivez le guide.

DAVID OLÈRE -- <http://fcit.coedu.usf.edu/holocaust/resource/galleryp/olere.htm>

le peintre si prisé de Pressac. Un hystérique qui certains prennent maintenant au sérieux, les pauvres!

EXPOSITION D'IMAGES DE L'HOLOCAUSTE <http://www.fmv.ulg.ac.be/schmitz/holocauste.html>

Et beaucoup d'autres sites zolos...

Autres sites

NUREMBERG

Une équipe qui anime un "Projet Avalon" (ce mot est une propriété de la droite nationalistre en France mais il semble ici détourné) a commencé à mettre en ligne les 42 volumes (édition US) du procès de Nuremberg, sur un serveur de l'Université de Yale. (On sait qu'il existe un assez mauvais CD-ROM de cette édition, que l'on peut commander pour 200 $ US à l'Institute of Historical Review, voir plus haut). Pour le moment seuls les premiers volumes sont accessibles. Ils en sont au volume15 (sur 42)

On trouve beaucoup d'autres documents d'histoire contemporaine, comme par exemple le Traité de Versailles (en anglais, of course).

NÉO-NAZIS, HITLÉROIDES <http://abbc.com/berlin/>

Ca existe, ce n'est pas une invention de la LICRA. Mein Kampf en anglais c''est certainement instructif: voyez <http://abbc.com/berlin/kampf-e.htm>

COMÉDIE <http://www.geocities.com/Broadway/Alley/3324/>

Ils titrent: "Attention média! Indépendant, anonyme et international, Comédie traque les certitudes des uns et des autres, afin d'ouvrir le débat. Car, depuis le 18 mars 1998, date de l'avènement de la
presse unique en Suisse romande, la liberté de presse est plus menacée que jamais...

 


Ce texte a été affiché sur Internet à des fins purement éducatives, pour encourager la recherche, sur une base non-commerciale et pour une utilisation mesurée par le Secrétariat international de l'Association des Anciens Amateurs de Récits de Guerre et d'Holocauste (AAARGH). L'adresse électronique du Secrétariat est <aaarghinternational@hotmail.com>. L'adresse postale est: PO Box 81475, Chicago, IL 60681-0475, USA.

Afficher un texte sur le Web équivaut à mettre un document sur le rayonnage d'une bibliothèque publique. Cela nous coûte un peu d'argent et de travail. Nous pensons que c'est le lecteur volontaire qui en profite et nous le supposons capable de penser par lui-même. Un lecteur qui va chercher un document sur le Web le fait toujours à ses risques et périls. Quant à l'auteur, il n'y a pas lieu de supposer qu'il partage la responsabilité des autres textes consultables sur ce site. En raison des lois qui instituent une censure spécifique dans certains pays (Allemagne, France, Israël, Suisse, Canada, et d'autres), nous ne demandons pas l'agrément des auteurs qui y vivent car ils ne sont pas libres de consentir.

Nous nous plaçons sous la protection de l'article 19 de la Déclaration des Droits de l'homme, qui stipule:
ARTICLE 19 <Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit>
Déclaration internationale des droits de l'homme, adoptée par l'Assemblée générale de l'ONU à Paris, le 10 décembre 1948.


aaarghinternational@hotmail.com

| Accueil général | Accueil français |